A la rencontre de la Puisaye (YONNE)

27 juillet 2015

Onze filles et trois garçons ont pérégriné au pays de Colette via l’historique . AUXERRE en se vouant à un saint, non à Saint Sauveur mais oui à la ferme de Saint Fargeau. Oyez, oyez, arche de Noé, les réveils dès potron-minet furent émaillés de cris et plus que des chuchotements ruraux : grognant et bêlant, criaillant et nasillant, gloussant avec moult cocoricos… Robert, le maitre de céans avait concocté des parcours en clair-obscur entre frondaisons et vastes étendues céréalières. Personnages de l’Histoire  avec Cadet Rousselle et le docteur Petiot puis un-deux-trois pour la randonnée en Puisaye. A travers les sentiers des Potiers et de la Folie, il y eu une rencontre avec une Ch’timi, un chien égaré, une visite chez Colette l’indomptable, le canal de Briare (l’ex avec ses sept écluses et l’existant), les châteaux du Tremblay, de Guedelon et de Ratilly, l’étang de Bourdon , la ville de Toucy et un barbecue mémorable … pour terminer en féerie son et lumière de l’histoire séculaire du château de Saint Fargeau.

Ah, j’oubliais mister Soleil qui nous a irradié de ses chauds voire très chauds rayons. Une centaine de km -à pied- pour certains, un peu moins pour d’autres mais l’important est d’avoir laisser l’effet se faire. »Il n’y a pas eu d’hémorragie à Bleneau mais lorsque l’on est jeune c’est polisson et en vieillissant c’est cochon« .

Frère Michou.

 

Commentaires

Laisser un commentaire